La Franchouillarde Economie

Etat conjecturel :

 

http://www.europe1.fr/   :

 

29/08/2018 – 08:49 La croissance française confirmée à 0,2% au deuxième trimestre, annonce l’InseeCette annonce rend hors d’atteinte les 2% de croissance annuelle qu’avait prévu dans un premier temps le gouvernement.

 

24/08/2018 – 09:20 Nouvelle baisse des créations d’entreprises en juillet, selon l’InseeLes créations d’entreprises ont reculé de 3,3% en juillet, après avoir déjà baissé de 1,1% en juin, tant du côté des micro-entreprises que des sociétés classiques.

 

La consommation des ménages a continué de ralentir pendant l’été

Claude Fouquet Le 29/08 à 10:15

L’inflation accélère en juillet à 2,3% sur un an

Les prix à la consommation ont augmenté fortement de 2,3% en juillet sur un an en France, en hausse par rapport au mois précédent (+2% en juin), soutenus par une accélération des prix de l’énergie, selon une estimation provisoire publiée jeudi par l’Insee.

 

 

 

http://www.europe1.fr/economie/la-croissance-francaise-confirmee-a-02-au-deuxieme-trimestre-annonce-linsee-3742637

Il confirme le trou d’air traversé depuis plusieurs mois par l’économie française, qui peine à retrouver de l’élan après une année 2017 très dynamique, marquée par des rythmes de croissance trimestrielle de 0,7%.

Les ménages ont moins consommé... En cause, selon l’Insee : la consommation des ménages, qui a reculé de 0,1% entre avril et juin après avoir augmenté de 0,2% lors du premier trimestre, plombée notamment par la grève de la SNCF. La consommation en biens s’est ainsi repliée de 0,3% tandis que celle de services a plafonné à 0,1%, avec une baisse de 2,7% dans les transports, « principalement dans le transport ferroviaire ».

… et les importations ont trop augmenté. Le commerce extérieur a également eu un impact négatif sur le PIB, de l’ordre de 0,3 point, la forte hausse des importations (+1%) n’ayant été que partiellement compensée par celle des exportations (+0,2%). La seule bonne nouvelle est à chercher du côté de l’investissement des entreprises, qui a accéléré (+1,3% après +0,1% au premier trimestre).

 


POst : Donc seul point positif pour moi l’inflation augmente, je dis ça c’est parce que je suis un bon communiquant !

 

3 commentaires pour La Franchouillarde Economie

  1. nikos dit :

    « La construction à la peine en 2018, quand le bâtiment ne va plus …

    Baisse de l’investissement des ménages
    En tout premier lieu, Euler Hermes pointe du doigt la baisse de l’investissement des ménages dans la construction résidentielle. Pour ne pas dire plus, car selon lui, la situation actuelle va encore plus loin qu’une régression, puisque que l’assureur évoque ni plus ni moins qu’un arrêt de ce type d’investissements au premier semestre 2018.

    Euler Hermes explique ce phénomène de baisse de la demande des ménages par l’émergence de contraintes financières liées à l’impact de l’inflation sur leur pouvoir d’achat. »

    http://www.leblogfinance.com/2018/09/la-construction-a-la-peine-en-2018-quand-le-batiment-ne-va-plus.html

    J'aime

  2. x dit :

    France: La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire
    Reuters•19/03/2019 à 18:07

    J'aime

  3. boder dit :

    https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/economie/btp-industrie/2019/02/08/perspectives-economiques-leurope-et-la-france-epargnees-en-2019_13130795.html#refresh

    Perspectives économiques : l’Europe et la France épargnées en 2019
    Publié le 08/02/2019 à 21h00

    Un ralentissement est attendu aux États-Unis en 2019, mais l’Europe et plus encore la France devraient tirer leur épingle du jeu. C’est la thèse défendue par Michel Martinez, chef économiste pour la zone euro à la Société Générale.

    « La France devrait voir sa croissance accélérer au fil de 2019. Elle resterait en dessous de la moyenne de la zone euro, portée par de petits pays, mais serait supérieure à l’Allemagne, avec une hausse du pouvoir d’achat des ménages de 2,5 %, du jamais vu depuis dix ans, qui devrait porter la consommation. »
    Horizon plus bouché à long terme

    Reste tout de même un horizon plus bouché sur le long terme, dans l’Hexagone également, selon l’économiste : « La difficulté sera de satisfaire les demandes de la population en respectant les contraintes budgétaires. Cela implique des choix compliqués sur les dépenses publiques. »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.