Suivi ChronoCOV19

Extraits de RFI et Science& avenir

OMS

Cartes Interactives :  Monde     + France

Novembre décembre 2019

découverte  venant de CHine à wuhan

Le premier cas de coronavirus en Chine remonterait au 17 novembre 2019, soit bien plus tôt qu’on ne le pensait

 

Janvier2020 

Chine : la mystérieuse pneumonie due à un nouveau coronavirus

Par LEXPRESS.fr avec AFP ,

blocage du fret aérien venant de chine dans le Monde

Parmi les 59 personnes contaminées, sept sont gravement atteintes, huit ont été guéris, et les autres sont dans un état stable.

Le mystère est résolu. La pneumonie d’origine inconnue qui a affecté 59 personnes dans le centre de la Chine est due à un nouveau coronavirus – la famille de virus qui comprend notamment le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), a annoncé ce jeudi la presse officielle.

Une équipe d’experts « a établi de manière préliminaire » qu’un nouveau type de coronavirus était responsable de la maladie, a déclaré le chercheur Xu Jianguo, de l’Académie chinoise d’ingénierie, cité par l’agence de presse Chine nouvelle. « Un total de quinze cas positifs au nouveau type de coronavirus a été détecté », a précisé Xu Jianguo, chef de l’équipe d’experts qui a étudié le pathogène.

Depuis Genève, l’OMS avait affirmé mercredi qu’un nouveau coronavirus pouvait être à l’origine de l’épidémie apparue le mois dernier dans la grande ville de Wuhan (11 millions d’habitants).

« Aucun patient n’est mort pour l’instant »

 

Les coronavirus forment une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies le plus souvent bénignes chez l’homme, mais certains d’entre eux comme le Sras ou le Mers (Syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ont entraîné de graves épidémies.

 

Les autorités chinoises ont déjà écarté une réapparition du Sras, qui avait durement frappé le pays en 2003 : cette maladie respiratoire hautement contagieuse avait à l’époque gagné de nombreux pays. Elle avait fait près de 800 morts, en majorité sur le territoire chinois.

Coronavirus chinois : le marché de Wuhan est-il vraiment à l’origine de l’épidémie ?

Une étude remet en cause le rôle du marché aux poissons de Wuhan comme source de l’épidémie de coronavirus 2019n-CoV, qui a fait de nombreuses victimes en Chine.

Mise à jour du 31 janvier 2020 : ajout de la réponse de la DGS, reçue peu après publication.

Comment le coronavirus, qui a fait à ce jour plus de 200 morts et près de 10.000 contaminations en Chine, est-il apparu à Wuhan ? Si les premières études autour de l’épidémie penchent pour plusieurs hypothèses – d’une maladie transmise par une chauve-souris ou un serpent, à l’absence totale de lien avec le marché aux poissons de Wuhan, jusqu’ici considéré comme le point de départ le plus probable –, une théorie bien différente circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux.

Coronavirus: l’Italie proclame l’état d’urgence

La psychose autour du coronavirus gagne l’Italie

7 000 passagers d’un paquebot de croisière ont été mis en quarantaine toute la journée jeudi dans le port de Civitavecchia en raison de deux cas supects du nouveau coronavirus, avant que l’alerte soit levée. Les Italiens se laissent gagner par l’inquiétude.

Coronavirus: inquiétude à Carry-le-Rouet, où arrivent les Français de Wuhan

Février 2020 l’épidémie arrive en EUrope

Coronavirus : le bilan monte à 1 770 morts en Chine et l’évolution reste « impossible à prévoir »

Le nombre quotidien de décès est en baisse pour la troisième journée consécutive alors qu’une rencontre entre experts internationaux et chinois a démarré à Pékin.

Le Monde avec AFP Publié le 16 février 2020 à 02h04 – Mis à jour le 17 février 2020 à 05h11

Coronavirus: premier mort français parmi les trois nouveaux cas confirmés en France (officiel)

Mars 2020

États-Unis: le coronavirus se propage, premiers cas mortels sur la côte est

Coronavirus: les tests désormais disponibles en laboratoire de ville

Les prélèvements pourront se faire dans la plupart des laboratoires.

 

Coronavirus: le gouvernement Conte place toute l’Italie en isolement

 

Philippe Froguel : « Le système sanitaire français ne dispose pas d’assez de moyens pour tester »

Endocrinologue et professeur à l’Université de Lille, Philippe Froguel invite à un changement de stratégie dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus Covid-19 pour passer à une large campagne de tests pour détecter et traiter les porteurs du Sars-CoV-2. Il répond aux questions de Sciences et Avenir.

14 mars

A minuit fermeture de tous les Bars Parisiens par la Police

16 mars

Pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, les Français vont être confinés à domicile, comme le sont déjà les Italiens. « Nous sommes en guerre sanitaire », a martelé Emmanuel Macron dans une allocution ce soir

Publié le : Modifié le :

Coronavirus: en Espagne, la sidération face au nombre de morts

Sud Ouest   27/03/2020
 
Coronavirus : le confinement prolongé au moins
jusqu’au 15 avril, près de 2 000 décès en France
 

Coronavirus. Les États-Unis dépassent les 100 000 cas officiellement déclarés

Les États-Unis devancent désormais l’Italie de près de 15 000 cas et la Chine de plus de 20 000 cas.

Ouest-France avec AFP.

Publié le

Coronavirus : Boris Johnson, testé positif, continue de travailler

Le chef du gouvernement britannique assure pouvoir diriger le gouvernement depuis Downing Street, où il est placé en quarantaine.

Par Publié le 27 mars 2020 à 18h07 – Mis à jour le 28 mars 2020 à 08h43

http://www.ouest-france.fr/

02/04/20

Coronavirus. Les États-Unis dépassent les 200 000 cas de Covid-19 recensés

Il y a désormais plus de 200 000 cas de Covid-19 recensés aux États-Unis. C’est ce que révèle le dernier comptage de l’université Johns-Hopkins.

Iran: levée partielle du confinement pour permettre un redémarrage de l’économie

Coronavirus: en Espagne, le travail reprend dans la crainte et les polémiques

Deuxième vague de COVID-19: les hôpitaux japonais au bord de l’effondrement

 

https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/deuxieme-vague-covid-19-hopitaux-japonais-bord-effondrement_qc_5e9b0aedc5b6ea335d5c3c94?_guc_consent_skip=1587389451

…..

Vendredi 17 avril

 » Vendredi, Sergueï Sobianine, le maire de la capitale, a annoncé l’achèvement prochain d’un chantier colossal : celui d’un hôpital d’inspiration chinoise, construit en quelques semaines au sud de la ville. Officiellement, les premiers patients doivent y être admis dès mardi.  » lien

……

lien

29 avril 2020

Davantage d’Américains sont morts du coronavirus qu’à la guerre du Vietnam

Les Etat-Unis, où le Covid-19 a fait plus 58 000 victimes, ont par ailleurs franchi la barre du million de personnes testées positives au virus.

Également ce mardi, les Etats-Unis ont franchi une autre barre symbolique, celle du million de cas diagnostiqués de nouveau coronavirus.

04 may  »  Bonne nouvelle. Le pic de la 1ère vague est passé dans l’intégralité des pays européens. »

ALors qu’il grimpe (ou rattrapage politici-statistique) au Brésil et en russie, depuis début Mai.

Brésil            22 666 décés au 25 mai

Russie              3500 décés officiel (est ce réel?) au 25 mai

Les écoles rouvrent en Corée après la chute des cas de coronavirus

Publié le : Modifié le :

Coronavirus: état d’urgence levé dans tout le Japon

France Lundi 02 Juin retour à une activité normale en IDF


12-14 Juin  CHINE   Quartier de Pékin mis en Quarantaine- deuxiéme vague ?

06 Juillet

Le président brésilien Jair Bolsonaro annonce avoir été testé positif au Covid-19

bolsonaro se déclare testé négatif

23/07

Covid-19 : les Etats-Unis passent le cap des 4 millions de cas, l’Europe des trois millions

Aout Deuxiéme vague

Coronavirus: couvre-feu en vigueur et fermeture des commerces non essentiels à Melbourne

 

De nombreux pays connaissent une recrudescence des cas, la France la moyenne journaliére augment (sans augmentation des décés et des entrées réanimations).

Octobre

Trump a le covid

Le Brésil franchit le cap des 5 millions de personnes contaminées.

Chine début de la vaccination ?

premier décès d’un volontaire aux tests pour un vaccin

« Un volontaire brésilien est mort après avoir participé aux tests du vaccin contre le Covid-19 élaboré par l’université d’Oxford. La victime a été identifiée par plusieurs médias brésiliens comme un médecin de 28 ans, décédé des suites de complications liées au virus. Tout juste diplômé de la faculté de médecine l’année dernière, il travaillait dans deux hôpitaux de Rio de Janeiro et était en première ligne du combat contre la pandémie. » source

La Suisse impose des mesures pour endiguer une hausse …

28 octobre la france reconfine 

novembre

-« Cluster 5 », cette variante du Covid-19 qui inquiète

Par AFP  |  07/11/2020, 13:16 | 512 mots

-La chine bloque les entrées de certains pays comme la France

-Le coronavirus dans le monde: couvre-feu général en Italie, nouveau record de cas aux Etats-Unis

  1. l’autriche reconfine comme au Printemps (l’Europe reprise de plein fouet) lien
  2. Tandis que la Corée et le Japon connaissent une recrudesence (on peut presque parler d’une 3eme vague)
  3. Mexique prend de nouvelles mesures

Covid-19: la Corée du Sud enregistre un record de nouveaux cas de contamination

Publié le : 26/11/2020 – 08:01

—Décembre —-

Covid-19: Le Canada commence sa campagne de vaccination en pleine deuxième vague

Publié le : 15/12/2020 – 09:22

Covid-19: l’Allemagne ferme ses commerces non-essentiels et ses écoles jusqu’au 10 janvier

Constatant « les très nombreux décès » et « la croissance exponentielle » des infections, la chancelière Angela Merkela a assuré : « nous sommes contraints d’agir et nous agissons maintenant ».

Afp | Publié le 13/12/2020

Macron positif au covid 17/12

Mutation du Covid-19 : près de 50 pays suspendent les arrivées depuis le Royaume-Uni

Par AFP  |  22/12/2020, 14:31 | 816 mots

Coronavirus : le Japon ferme ses frontières aux étrangers non résidents

B.Ch. avec AFPsam. 26 décembre 2020

—janvier—

le : 26/01/2021 – 00:23 Nouvelle soirée d’émeutes anti-confinement aux Pays-Bas

–Février 21 —

Portugal Hopitaux à 100% va recevoir l’assistance d’autres pays européenshttps://www.rfi.fr/fr/europe/20210203-covid-19-le-portugal-re%C3%A7oit-l-aide-de-l-allemagne-pour-lutter-contre-l-%C3%A9pid%C3%A9mie

France fermeture des frontiéreshttps://www.france24.com/fr/france/20210201-covid-19-ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-fermeture-des-fronti%C3%A8res-fran%C3%A7aises

« Depuis lundi, de nouvelles restrictions de voyage sont entrées en vigueur en France. Désormais, tout voyage à destination ou en provenance d’un pays non européen est interdit, sauf « motif impérieux ». »

lien

Covid-19: en Israël, des résultats encourageants deux mois après le début de la vaccination

[communication Usuelle mais malheureusement marquante]

Covid-19 : les Etats-Unis dépassent le seuil des 500 000 morts, un an après le premier décès recensé

« Davantage d’Américains sont morts pendant cette pandémie que lors de la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam combinées », a souligné le président Joe Biden.

comparatif si fiable statistica : 2015 2.71 millions de mort au total durant l’année

[donc équivalent à beaucoup de pays publiant des données « sures » donc… puisque sans doute l’espérance de vie des personnes décédés devaient étre de 1 à 2 ans. source: H 2015 à 80 ans ils ont 2.6 ans d’espérance & à 70 ans : 6.2 ans / pyramide des ages en 2015 80&+ = 4.5 millions d’homme ]

—2021 mars —-

Brésil: São Paulo impose un couvre-feu et suspend le foot pour contenir le Covid-19

Publié le : 15/03/2021 – 00:35

Covid-19 : pourquoi la majeure partie de l’Italie est-elle reconfinée à partir de ce lundi ?

Article rédigé par

franceinfo France Télévisions Publié le 14/03/2021 09:02 Mis à jour il y a 55 minutes

FRANCE 31 mars Le Président lance le 3eme confinement

++++ avril 2021—-

Royaume-Uni: le gouvernement organise le retour progressif à la vie normale

Publié le : 05/04/2021 – 22:29

Covid-19: le Royaume-Uni atteint son objectif de 15 millions de vaccinés

Covid-19 : l’hécatombe se poursuit au Brésil avec plus de 66 000 morts en mars

Publié le : 01/04/2021 – 05:12

L’Inde enregistre un record de contaminations et de morts dus au Covid-19

Publié le : 21/04/2021 – 08:12

.

Suivi Variant Indien en Beligique

« Plus préoccupant, un certain nombre d’étudiants malades ont été vaccinés avec le vaccin indien et peut-être avec AstraZeneca. «  Cela ne semble pas les protéger complètement de l’infection et du développement des symptômes. Nous enquêtons là-dessus«  »

+

Covid-19: à trois mois des JO, le Japon déclare un nouvel état d’urgence

Publié le : 23/04/2021 – 11:29

dés début avril

+

Covid-19 : l’Afrique du Sud reprend la vaccination au Johnson & Johnson

Par Le Figaro avec AFPPublié hier à 10:01, mis à jour hier à 14:57

« 

Les vaccinations dans le pays ont pris beaucoup de retard: d’abord le vaccin britannique AstraZeneca avait été écarté début février, suite à des doutes sur son efficacité contre le variant local du coronavirus, et les doses achetées par Pretoria revendues à d’autres pays africains. Ensuite, cette suspension du Johnson & Johnson américain mi-avril, suite à des cas de caillots sanguins constatés aux États-Unis.

Désormais, dans la foulée de l’avis favorable la semaine dernière de l’agence sud-africaine du médicament (Sahpra), le gouvernement sud-africain va reprendre la première phase de ses vaccinations, qui ambitionne de protéger les 1,2 million soignants du pays. »

——–Mai

La France met fin de manière progressive à son confinement depuis le 11 mai.

La Tendance Européenne est au déconfinement

11 mai —Point Variant Indien

(à priori plus contagieux que le variant UK donc il sera bientot majoritaire —- source suivi — 11 cas en France « Parmi les cas repérés en France, des cas dans le Lot-et-Garonne, dans les Bouches-du-Rhône.« 

Covid-19 : Au Royaume-Uni, la progression rapide du variant indien pourrait compromettre le calendrier du déconfinement

« le nombre d’infections au variant B.1.617.2 (identifié pour la première fois en Inde) a doublé en Angleterre sur une semaine et qu’il est en train de rapidement prendre le pas sur le variant du « Kent » (le B.1.1.7). »

21/05 suivi indicateur mondiaux (sans support journalistique) A priori Baisse Officielle des cas de Covid en INDE + JAPON explosion des Décés (max. depuis début mars 2020)

………………………………………..Juin

Le confinement de Melbourne, la deuxième plus grande ville d’Australie, va être prolongé d’une semaine, ont annoncé mercredi les autorités qui tentent de juguler la récente apparition de cas locaux de Covid-19. lien

Le RU voit une nouvelle vague se profiler (normal taux de reproduction monte au delà de 1).

https://www.latribune.fr/economie/international/la-grande-bretagne-sous-la-pression-du-variant-indien-et-d-un-confinement-partiel-886356.html

« En Inde, pour le moment, 65% des nouveaux malades ont moins de 45 ans, selon le chef du gouvernement local de New Delhi. Le variant touche ainsi les personnes jeunes, voire les enfants : « l’année dernière il n’y avait pratiquement pas d’enfants hospitalisés« , ce qui n’est désormais plus le cas, » lien

« 11 juin dans le Public Health England, le variant Delta, désormais majoritaire au Royaume-Uni et représente plus de 90% des cas, serait 60% plus contagieux que le variant britannique. » source

Variant indien Delta France

Pour le moment en France, il serait à l’origine de 9 à 10% des nouvelles contaminations en France, et à 70% dans le département des Landes. source

29/06/21

Covid-19 en Australie: 10 millions de personnes confinées dans le pays

Publié le : 29/06/2021 – 10:27Modifié le : 29/06/2021 – 11:22

 » LAustralie, dont la réponse à la pandémie avait été saluée, est confrontée depuis quelques semaines à une flambée de cas, en particulier du très contagieux variant Delta (ex-variant indien). En cause, des failles dans les dispositifs de quarantaine pour les voyageurs en provenance de l’étranger. …

Environ 7,4 millions de doses ont été administrées. Mais certains médias rapportent que moins de 5% des 25 millions d’Australiens ont reçu leurs deux injections.

Le plus important foyer épidémique actuel reste celui de Sydney, où 150 personnes ont été contaminées après qu’un chauffeur travaillant pour des équipages de compagnies aériennes a été testé positif mi-juin. Depuis le début de la pandémie, l’Australie a enregistré un peu plus de 30 000 cas, dont 910 décès. « 

https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20210629-jo-de-tokyo-l-empereur-du-japon-inquiet-d-une-%C3%A9ventuelle-acc%C3%A9l%C3%A9ration-des-infections

11 mai —Point Variant Indien – France

Le variant Delta, qui a fait son apparition en Inde en avril, progresse en effet et représente « 20% des nouveaux cas » de Covid-19, l

lien

++++ Juillet 2021

France / Variant Indien (le boost est conséquent)

[Mis à jour le 15 juillet 2021 à 16h51] Le variant Delta représente désormais plus de 60% des cas de coronavirus détectés quotidiennement en France et rebooste l’épidémie qui repart très fortement à la hausse dans le pays, lien

Explosion des cas positifs aux UK (on peut parler de 4eme vague) mais pas de décollage des cas d’Hospitalisation.

Australie :

Etat du Victoria, et notamment sa capitale Melbourne sont entrés en confinement ce jeudi soir pour une durée de cinq jours. En cause, la propagation du variant Delta du coronavirus. Caroline Moureaux avec AFP • Publié le 16 juillet 2021 à 11h12

Angleterre 4eme vague attestée (mais sans mortalité)

au 27 juillet France VARIANT Indien (delta) est majoritaire partout (80 à 95% des cas)

+++Aout 2021

Chine s’inquiéte du Variant Indien

iran débordé ?

Israel subit (en ordre) la Vague du variant delta

lien 1 lien 2

Russie a priori en tension au niveau de décès

Covid-19 : la Nouvelle-Zélande prolonge son confinement national jusqu’à la fin du mois

Le confinement avait été déclaré dès la première contamination locale, le 17 août. Il va rester en vigueur jusqu’au 31 et même plus tard pour la ville d’Auckland.

https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-pourquoi-la-nouvelle-zelande-se-reconfine-apres-un-seul-cas-de-contamination-18-08-2021-Y7J75QOR7BGLRJBI7LFR5RGAXQ.php

++++ septembre 2021

Covid-19 : un nouveau record de décès quotidiens en Russie

La Russie a enregistré 828 décès liés au Covid-19 en 24 heures. C’est le pays le plus endeuillé d’Europe depuis le début de l’épidémie.

« Le président Vladimir Poutine, cas contact après l’apparition d’un important foyer épidémique de dizaines de malades au Kremlin, est à l’isolement depuis le début de la semaine dernière. »

–5 novembre 2021

L’Europe connait une recrudescence du nombre de cas de covid depuis 5 semaines. La Roumanie a été trés touchée; la vague semble arriver en Autriche.

La vaguelette s’approche de la France

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_coronavirus-en-belgique-le-teletravail-sera-obligatoire-mais-pour-trois-ou-quatre-jours-par-semaine?id=10879326

Covid-19 : l’Allemagne peine à élaborer sa réponse à la forte …https://www.lemonde.fr › planete › article › 2021/11/17il y a 1 jour — L’unité de soins intensifs Covid-19 de l’hôpital de Freising, près de Munich, dans le sud de l’Allemagne, le 16 novembre 2021.

Alors que l’Australie ouvre ses frontiéres, la nouvelle Zélande connait une vague de cas positif !

JAPON et ISRAEL ferment leurs frontiéres

+

suivi des variants : https://covariants.org/

Analyse IHU Marseille

Je me permets de prolonger l’analyse du P. RAOUT puisque je suis l’aspect géographique. Il y a perçoit donc des familles de pays, dont le professeur se refuse de faire des corrélations. Je fais de même, mais mes familles ne sont pas les mêmes que l’IHU.

-la famille1 {là où au début il aurait fallu immigrer} Australie + Nouvelle Zélande+Corée du Sud –> vaccination conduit à une hausse et de l’épidémie et de la mortalité, sous l’épidémie du variant Delta. Cette famille a connu des confinements rigoureux et des fermetures de frontières strictes.

-Le pays Autonome, la Suède. Elle connait aussi la période delta mais la vaccination semble efficace. De plus comparativement au reste du monde elle n’introduit pas de restriction administrative. Est ce le futur pays où immigrer ?

  • famille 2 : les bons élèves USA+Israël –> pays pro-actifs, ils suivent politiquement en temps réel l’évolution et la vaccination est puissante. Ils sont capables de contraindre socialement. Mais là on peut dire qu’ils « courent »aprés le virus.

  • La Famille osbcure pour les occidentaux : Iran, Russie, Chine.

Les informations sont incertaines, les moyens différents, mais peu de personnes donnent crédit à leurs données. De plus je ne suis pas spécialiste de ces pays (langue etc.).

  • Il y a d’autres pays, biensur, et d’autres déterminants qui mériteraient une analyse (réservoirs animaux, flux entres clusters aériens)… attendons pour tirer une conclusion. En l’état la « voix » officielle sur la vaccination avec vaccin ARN est à prendre avec des pincettes.

++++++aout 2022

Enorme pic au Japon

54 commentaires pour Suivi ChronoCOV19

  1. boder dit :

    Je suis épidémiologiste. Quand j’ai entendu parler du plan britannique sur l’immunité des troupeaux contre les coronavirus, je pensais que c’était de la satire | William Hanage | Opinion
    De
    Jules Laurent –
    15 mars 2020 13:13:00 86
    0

    Votre maison est en feu et les gens en qui vous avez confiance pour vos soins n’essaient pas de l’éteindre. Même s’ils savaient que cela allait arriver et pouvaient voir ce qui était arrivé aux voisins alors qu’ils étaient submergés par une vitesse terrifiante, le gouvernement britannique a inexplicablement choisi d’encourager les flammes, dans l’idée erronée qu’ils pourront en quelque sorte les contrôler.

    Quand j’ai entendu parler de cela pour la première fois, je ne pouvais pas y croire. Je recherche et enseigne l’évolution et l’épidémiologie des maladies infectieuses à la Chan School of Public Health de Harvard. Mes collègues ici aux États-Unis, alors qu’ils sont sous le choc de la réaction d’achoppement de l’administration Donald Trump à la crise, ont supposé que les rapports sur la politique britannique étaient de la satire – un exemple de l’humour ironique pour lequel le pays est célèbre. Mais ils sont bien trop réels.

    Permettez-moi de prendre les arguments en considération. L’objectif déclaré a été de parvenir à «l’immunité collective» afin de gérer l’épidémie et d’éviter une «deuxième vague» catastrophique l’hiver prochain – même si Matt Hancock a essayé de remettre ce génie particulier dans la bouteille ce week-end. Une grande partie de la population est moins à risque de développer une maladie grave: en gros, toute personne jusqu’à l’âge de 40 ans. Le raisonnement veut donc que même si dans un monde parfait, nous ne voudrions pas que quiconque prenne le risque d’infection, générant l’immunité des jeunes est un moyen de protéger la population dans son ensemble.

    Nous parlons de vaccins générant une immunité collective, alors pourquoi est-ce différent? Parce que ce n’est pas un vaccin. Il s’agit d’une véritable pandémie qui rendra un très grand nombre de personnes malades et certaines d’entre elles mourront. Même si le taux de mortalité est probablement assez faible, une petite fraction d’un très grand nombre est encore un grand nombre. Et le taux de mortalité augmentera lorsque le NHS sera submergé. On pourrait s’attendre à ce que cela se produise, même si nous supposons généreusement que le gouvernement a entièrement réussi à limiter le virus à la population à faible risque.Au pic de l’épidémie, le nombre de patients nécessitant des soins intensifs serait supérieur au nombre de lits disponible. Cette situation est aggravée par le fait que les personnes gravement malades ont tendance à le rester longtemps, ce qui alourdit le fardeau.

    Et bien sûr, vous ne pouvez pas le limiter à ce groupe d’âge. Pensez à toutes les personnes âgées de 20 à 40 ans qui travaillent dans les soins de santé ou les maisons de retraite. Vous n’avez pas besoin de nombreuses introductions dans des paramètres comme ceux-ci pour ce que nous pourrions appeler timidement des «résultats graves». Dans l’État de Washington, presque tous les décès signalés jusqu’à présent ont été associés à des maisons de soins infirmiers. Est-ce que tout le monde dans un groupe à haut risque est censé se retirer de la société pendant six mois jusqu’à ce qu’il puisse émerger une fois la deuxième vague (jusqu’ici entièrement imaginaire) évitée?

    À propos de cette deuxième vague: permettez-moi d’être clair. Les secondes vagues sont des choses réelles, et nous les avons vues lors de pandémies de grippe. Ce n’est pas une pandémie de grippe. Les règles de la grippe ne s’appliquent pas. Il pourrait bien y avoir une deuxième vague, honnêtement, je ne sais pas. Mais les personnes vulnérables ne devraient pas être exposées à un virus en ce moment au service d’un futur hypothétique.

    Garder les gens en sécurité signifie s’isoler si vous développez des symptômes, mais les conseils officiels ici sont également trompeurs. Bien qu’il soit primordial que les personnes malades restent à la maison pour éviter d’infecter les autres, il est de plus en plus clair que la transmission peut se produire avant l’apparition des symptômes. Nous savons que cela est vrai grâce à la modélisation et aux études d’observation. Je l’ai vu moi-même. Nous ne savons pas à quelle fréquence cela se produit ni à quel point il est important en épidémiologie, mais cela se produit définitivement.

    Cependant, les arguments sur le taux de létalité, les paramètres de transmission et la transmission présymptomatique manquent tous le point. Ce virus est capable de fermer des pays. Vous ne devriez pas vouloir être le prochain après Wuhan, l’Iran, l’Italie ou l’Espagne. À ces endroits, les systèmes de santé se sont effondrés. En Italie, les choix de ceux qui épargnent et ceux qui permettent de mourir sont réels. Vous devriez plutôt regarder l’exemple de la Corée du Sud, qui, grâce à une combinaison de surveillance intense et de distanciation sociale, semble avoir acquis un semblant de contrôle sur le virus. Nous pouvons tirer des enseignements de la Corée du Sud, de Singapour, de Hong Kong et de Taïwan, qui ont jusqu’à présent tous fait du bon travail pour atténuer les pires résultats malgré le signalement de cas au début de la pandémie et, dans le cas de la Corée du Sud, une épidémie importante.

    Le Royaume-Uni ne devrait pas essayer de créer une immunité collective, qui prendra soin de lui-même. La politique devrait viser à ralentir l’épidémie à un rythme (plus) gérable. Cela ressemble à une forte distanciation sociale. Quiconque peut travailler à domicile devrait le faire. Les personnes qui ne travaillent pas encore à domicile devraient être encouragées à le faire. Les employeurs devraient garantir les indemnités de maladie, y compris pour les contacts de cas connus, et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour décourager la pratique du «présentéisme». Vous ne devez pas serrer la main. Pas avec personne. Vous devez vous laver les mains pendant 20 secondes plusieurs fois par jour et chaque fois que vous entrez chez vous (ou chez quelqu’un d’autre). Arrêtez les grands rassemblements. Éduquer les gens sur les masques et comment les réserver aux professionnels de la santé qui en ont besoin. Tout cela et bien d’autres auraient dû commencer il y a des semaines.

    Il est difficile de décider de fermer des écoles; ils font bien plus que la simple éducation. Mais c’est une pandémie, et vous devez donc vous attendre à ce qu’ils soient fermés tôt ou tard. À Hong Kong, ils sont fermés depuis des semaines. Si vous entendez des têtes parlantes à la télévision expliquer que les enfants ne tombent pas malades, n’oubliez pas que cela ne signifie pas que les enfants ne peuvent pas être infectés et transmettre. C’est probablement une bonne idée de suspendre les visites à Nana et Grand-père.

    La fonction la plus fondamentale d’un gouvernement est d’assurer la sécurité de ses citoyens. C’est de là qu’il tire son autorité, la confiance du peuple et sa légitimité. Personne ne devrait avoir l’illusion que c’est quelque chose qui peut être esquivé en manipulant en quelque sorte un virus que nous commençons à peine à comprendre. Cela ne vous passera pas; ce n’est pas une tornade, c’est un ouragan.

    Ne paniquez pas, mais préparez-vous. Si votre gouvernement ne vous aide pas, faites-le vous-même.

    • Le Dr William Hanage est professeur d’évolution et d’épidémiologie des maladies infectieuses à Harvard

    J’aime

  2. boder dit :

    ANTICIPATION – L’épidémiologiste Marc Lipsitch, de l’université américaine de Harvard, prédit que le coronavirus « ne pourra finalement pas être maîtrisé » et qu’il infectera jusqu’à 70% de l’humanité d’ici un an.
    25 févr. 2020 17:21 – La rédaction de LCI

    https://www.lci.fr/sante/coronavirus-40-a-70-de-l-humanite-sera-infectee-par-le-covid-2019-estime-marc-lipsitch-un-scientifique-de-harvard-2146356.html

    J’aime

  3. boder dit :

    Voilà pourquoi l’idée de Virus artificiel de guerre circule, on peut trouver certains mots dans les dépéches qui le favorise, sans qu’il y ait confirmation possible (et réponse précise) :

    le virus responsable : le SARS-CoV-2

    Le génome du SARS-CoV-2 a été rapidement séquencé par les chercheurs chinois. Il s’agit d’une molécule d’ARN d’environ 30 000 bases contenant 15 gènes, dont le gène S qui code pour une protéine située à la surface de l’enveloppe virale

    Pour simplifier, cela signifie que le coronavirus isolé chez le pangolin est capable d’entrer dans les cellules humaines alors que celui isolé chez la chauve-souris R. affinis ne l’est pas. Par ailleurs, cela suggère que le virus SARS-Cov-2 est issu d’une recombinaison entre deux virus différents, l’un proche de RaTG13 et l’autre plus proche de celui du pangolin (le pangolin présente bien 99 % d’identité avec le SARS-Cov-2 si l’on compare les 74 acides aminés d’une région particulière de la protéine S). est issu d’une recombinaison entre deux virus différents, l’un proche de RaTG13 et l’autre plus proche de celui du pangolin.
    —>En d’autres termes, il s’agit d’une chimère entre deux virus préexistants.quatre différences qui sont peu susceptibles de se produire dans la nature.<– on ne sait pas quels sont ces points distinctif

    l’opinion d’Anthony Tu

    J’aime

  4. boder dit :

    ça donne du corps (brunobertez.com/2020/05/06/lire-ce-texte-est-un-acte-citoyen-comme-lacte-de-celui-qui-la-ecrit-la-tribune-de-vincent-lindon/):

    Ci-dessous la retranscription du texte de Vincent Lindon :

    Comment ce pays si riche…

    Traversé par le flot incessant des commentaires, désorienté par l’addition d’analyses souvent contradictoires, j’ai tenté de réfléchir à la question la plus banale : mais comment avons-nous pu en arriver là ? À cette situation inédite, littéralement stupéfiante.

    Spécialiste en rien, intéressé par tout, il m’a paru pourtant utile de contribuer en faisant entendre une voix simplement citoyenne. Suis-je légitime pour interpeller nos dirigeants, tous professionnels de la chose publique, tous diplômés des meilleures écoles ? Pas plus qu’un autre sans doute, mais pas moins non plus, ayant pris soin de consulter nombre d’avis autorisés, notamment dans le domaine de la santé, où André Grimaldi [professeur émérite de diabétologie au CHU de la Pitié-Salpêtrière – ndlr] m’a apporté son éclairage.

    Comment ce pays si riche, la France, sixième économie du monde, a-t-il pu désosser ses hôpitaux jusqu’à devoir, pour éviter l’engorgement des services de réanimation, se résigner à se voir acculé à cette seule solution, utile certes, mais moyenâgeuse, le confinement ? Nous qui, au début des années 2000 encore, pouvions nous enorgueillir d’avoir le meilleur système de santé du monde.

    C’était avant.

    Avant que s’impose la folle idée que la santé devait être rentable, puisque tout désormais devait être marchandise, jusqu’à la vie des hommes.

    Un espoir s’était pourtant levé avec le nouveau chef de l’État Emmanuel Macron, et son programme promettant un « investissement massif dans le système de santé ». Hélas, l’élection acquise, il préféra poursuivre l’action de ses prédécesseurs. S’il n’est donc que le dernier avatar d’une même politique, il porte pourtant une responsabilité particulière, pour avoir ignoré tous les signaux d’alerte.

    Douze mois de grève des urgences ? Les patients patienteront.

    1 200 chefs de service démissionnent de leurs fonctions administratives ? Moins de paperasse.

    Présence massive des soignants dans toutes les manifestations ? Sortez les LBD et les grenades de désencerclement…

    Au-delà de la santé, c’est l’ensemble du secteur public qui subit depuis des décennies les coups de boutoir des présidents qui se succèdent avec toujours la même obsession : réduire la place de l’État dans l’économie. La recette est simple : privations pour ce qui coûte (l’éducation, la justice, la police, l’armée, la santé…) et privatisations pour ce qui rapporte.

    Tandis que les budgets des ministères régaliens sont comprimés et les salaires de leurs fonctionnaires bloqués, la grande braderie est ouverte.

    Villepin solde les autoroutes, Nicolas Sarkozy fait absorber Gaz de France par un groupe privé, Suez, et enfin François Hollande, sous la férule de Macron, démembre Alstom pour le plus grand profit de l’américain General Electric.

    Avec l’arrivée d’Emmanuel Macron, la fête continue.

    Deux entreprises publiques, la Française des jeux (FDJ) et Aéroports de Paris (AdP), sont très rentables ? Vendez-les !

    Pour comprendre l’attachement aveugle de notre président à cette ligne idéologique, il est nécessaire de revenir sur trois années d’exercice de son pouvoir, que notre Constitution a voulu absolu.

    Qu’en retenir ?

    Dès les premiers jours, une évidence : le goût du nouveau président pour la pompe et les rites de la monarchie, se mettant régulièrement en scène dans les décors de la royauté ; ainsi a-t-il choisi le palais du Louvre pour son intronisation, marchant seul devant la pyramide, le château de Versailles pour recevoir Vladimir Poutine, l’empereur du Japon ou 150 millionnaires high-tech et, enfin, celui de Chambord pour célébrer son 40e anniversaire.

    Une prédilection annoncée par des déclarations antérieures – en 2015, il affirmait déjà : « Dans la politique française, l’absent est la figure du roi, dont je pense fondamentalement que le peuple français n’a pas voulu la mort » – et confirmée jusque dans son programme, qui prévoyait de rétablir les chasses présidentielles. Ce qui n’a rien d’un détail.

    L’ego comblé, le jeune homme allait pouvoir s’attaquer à son grand œuvre : bâtir cette « start-up nation » où les « premiers de cordée » allaient tirer vers les cimes ces « Gaulois réfractaires ».

    Au pas de charge : suppression de l’ISF et allègement de l’impôt sur les profits financiers pour les uns, réformes restrictives du droit du travail ou des allocations chômage et baisse des APL pour les autres. Cinq euros en moins sur les APL !

    Mais qu’est-ce qui peut bien passer par la tête d’un dirigeant pour accoucher d’une aussi mauvaise idée ? La brume des sommets obscurcit-elle le jugement au point de lui faire oublier le poids des symboles ? C’était donc ça le « en même temps » macronien, des offrandes pour ceux qui n’ont besoin de rien, des sacrifices pour ceux qui ont besoin de tout ?

    Mais c’est le premier été du quinquennat, et tout semble encore permis au conquérant de l’Élysée. Malgré quelques protestations, le nouveau monde impose ses lois grâce au soutien de sa majorité obéissante et reconnaissante.

    Premier grain de sable à l’été 2018, l’affaire Benalla et son traitement rocambolesque, qui jette une lumière crue sur la conception et les pratiques du pouvoir.

    Avec l’automne, un vent se lève, une révolte inattendue et pourtant évidente : des femmes et des hommes en jaune envahissent les ronds-points et les Champs-Élysées, naturellement accompagnés par une très faible minorité qui prétexte le port de la chasuble pour casser plutôt que pour revendiquer, une revendication légitime qui emporte l’adhésion de l’opinion, contraignant le gouvernement à un repli tactique : 10 milliards jetés à la hâte pour tenter d’éteindre la colère sociale.

    Trop tard. Les sacrifiés de la mondialisation ultralibérale veulent plus. Plus de moyens, certes, mais aussi plus de pouvoirs, notamment celui de contrôler ceux dont la mission est de les représenter.

    Après la carotte, vient le temps du bâton.

    Une répression brutale, policière, avec mains arrachées et manifestants éborgnés, mais aussi judiciaire, avec une distribution massive de condamnations fermes. Pendant que les pouvoirs exécutif et judiciaire répriment, les législateurs ferraillent pour imposer une réforme des retraites dont une majorité des Français ne veut pas.

    Occupés à bâtir leur nouveau monde, les responsables n’accordent qu’une attention distraite à un virus agressif qui, parti de Chine, va très vite ravager la planète et envahir la totalité de l’espace politique, donnant à nos gouvernants l’occasion de montrer l’étendue de leur compétence.

    Dans les hôpitaux, la situation est dramatique. On manque de tout, de masques, de gel, de tests, de respirateurs, de lits et de personnels en réanimation. Le 29 février, après que le Covid-19 a fait ses premières victimes en France, Édouard Philippe convoque un conseil des ministres extraordinaire consacré au virus. Une grande décision en ressort : utiliser le 49-3 pour faire adopter la réforme des retraites !

    Alors que l’épidémie progresse, se faisant pandémie, le pouvoir s’affole, s’agite comme un poulet sans tête. Sur quoi s’interroge l’exécutif aux premiers jours de mars ? Mais sur le maintien des municipales, bien sûr ! La veille du premier tour, le premier ministre joue les contorsionnistes, invitant les Français à rester chez eux, mais, en même temps, à aller voter.

    Chapeau l’artiste !

    Pendant que nos voisins allemands se mettent en ordre de bataille, le gouvernement français peaufine sa communication.

    Une seule stratégie, mentir.

    Relayant le discours présidentiel, l’équipe gouvernementale multiplie les déclarations absurdes et contradictoires. Ainsi affirme-t-on successivement qu’il ne s’agit que d’une « grippette », que l’épidémie, comme le nuage de Tchernobyl, ne touchera pas la France – alors même qu’à notre frontière sud, l’Italie est frappée –, puis qu’elle est « sous contrôle », avant de devoir avouer la gravité de la situation.

    Sur la question cruciale des masques de protection, la parole officielle est schizophrène : aux premiers temps, leur utilité est affirmée. D’ailleurs, il y en a des millions en stock, prêts à être distribués à la population en cas de besoin. La menace virale se précisant, les masques sont soudain déclarés inutiles, voire dangereux puisqu’on ne sait pas s’en servir. Ce qui est fort opportun, puisque les stocks se sont volatilisés.

    Pschitt…

    Plus de masques.

    Pas même de quoi équiper tous les soignants qui doivent monter au front armés de leur seul courage. Bon, d’accord, pas de masques, mais ils arrivent. Quand ? Mais demain, bien sûr ! Hélas, les jours et les semaines passent, la pénurie persiste. Ignorés, méprisés et matraqués quelques semaines plus tôt, les soignants sont désormais portés aux nues.

    Pour le commun des Français, le confinement est la règle, chômage technique pour les uns, télétravail pour les autres. Tous les Français ? Non. Pour les caissières, les livreurs, les éboueurs, les policiers ou les pompiers, l’activité doit se poursuivre, quels que soient les périls. Eux qui formaient le gros des bataillons en gilet jaune, naguère vilipendés, sont désormais officiellement essentiels. Exit les premiers de cordée, place aux premiers de corvée.

    Le 23 avril, dans une adresse solennelle à la nation, le président Macron annonce enfin le déconfinement pour le 11 mai. Pourquoi le 11 plutôt que le 5 ? Pourquoi mai plutôt que juin ?

    Parce que.

    Deux semaines plus tard, le premier ministre en dévoile les conditions.

    Acte 1 : réouverture des crèches et des écoles primaires. Curieux puisqu’elles avaient été les premières à être fermées, avant même le début du confinement, au motif qu’elles étaient un lieu hautement favorable à la propagation du virus… Évidemment économique – il s’agit bien sûr de libérer les parents de l’obligation de garder leurs jeunes enfants, pour leur permettre de reprendre le travail –, la véritable raison de ce choix sera passée sous silence, voire niée, alors même qu’elle est audible : vouloir éviter l’effondrement total de l’activité et son cortège de drames est après tout une motivation hautement respectable.

    Empêtré dans ses mensonges et ses omissions, le pourvoir tergiverse. Très vite, le discours s’infléchit : l’obligation de retourner en classe ne s’appliquera pas systématiquement. Les maires, les préfets pourront décider, ou non, de s’y conformer.

    Mieux, les parents seront libres de garder leurs enfants à la maison. Dans les milieux favorisés, on n’hésitera guère. Mais dans les milieux plus modestes, le dilemme est cornélien. Alors que le chômage enfle, dois-je exposer mon enfant au risque de tomber malade, ou accepter l’éventualité de perdre mon emploi ? Et si les parents sont d’avis contraires, le couple pourra-t-il résister, notamment si les choses tournent mal ? Questions sans réponses…

    Une bonne nouvelle, pourtant : les masques arrivent. Des masques en tissu, lavables et réutilisables. Efficaces ? « Oui, dit le Pr Grimaldi, contre la transmission du virus. Mais comme ils n’empêchent pas le porteur d’être infecté lui-même, la mesure ne vaut que si elle s’impose à tous, dans l’espace public au moins. » Prisonnier de son discours récent, le gouvernement ne peut se résoudre à rendre obligatoires partout ces masques qu’hier encore il déclarait inutiles. « Pourtant, ajoute le Pr Grimaldi, on a le droit de se tromper, mais le devoir de reconnaître ses erreurs. »

    Au rythme où s’enchaînent les événements, ce droit à l’erreur pourrait bien m’être utile, mes propos risquant de devenir rapidement caducs, tant les stratégies gouvernementales oscillent, sinon à la vitesse de la lumière, au moins à celle où se propage le virus.

    En termes de gestion et de communication de crise, je ne sais pas qui aurait pu faire mieux, mais je ne vois pas qui aurait pu faire pire.

    En mettant au jour ses insuffisances, cette crise pourrait-elle être l’occasion d’une refonte radicale de notre démocratie ? Dans un discours célèbre, Churchill affirmait que c’était là « le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres ». Mais, ajoutait-il aussitôt, « la démocratie n’est pas un lieu où on obtient un mandat déterminé sur des promesses, puis où on en fait ce qu’on veut ».

    Si l’on s’accorde pour ne pas changer de système, alors il faut changer LE système.

    Mais l’urgence est ailleurs. Déjà insupportables, les inégalités ont explosé avec la pandémie. Confinés dans des logements exigus ou contraints d’affronter les périls, les plus fragiles vivent des jours terriblement difficiles. Et leurs lendemains ne chantent pas. Après la crise sanitaire, ils seront sûrement les premières victimes de l’inévitable catastrophe économique et sociale.

    Que faire ?

    L’État ne pouvant pas tout, il me paraît impératif d’innover. Comment ? En demandant aux plus grosses fortunes une solidarité envers les plus démunis. Cette idée, juste et légitime, pourrait prendre la forme d’une contribution exceptionnelle, baptisée « Jean Valjean », conçue comme une forme d’assistance à personnes en danger, financée par les patrimoines français de plus de 10 millions d’euros, sans acrobaties, à travers une taxe progressive de 1 % à 5 %, avec une franchise pour les premiers 10 millions d’euros.

    À période exceptionnelle, contribution exceptionnelle. Même si j’applaudirais évidemment tout amendement visant à pérenniser cet effort de réduction des inégalités. Après tout, une fois peut devenir coutume.

    D’après les économistes que j’ai pris soin de consulter, cette contribution devrait représenter environ 36 à 37 milliards d’euros, qui seront distribués aux quelque 21,4 millions de foyers trop pauvres pour être assujettis à l’impôt sur le revenu.

    Compte tenu de l’urgence, l’État assurerait la trésorerie et abonderait marginalement la collecte, leur distribuant sans délai et sans prélèvement, la somme de 2 000 €, à charge pour lui de recouvrer ultérieurement le produit de la contribution « Jean Valjean ».

    Même si je ne doute pas un instant que les plus riches de nos concitoyens se réjouiront de l’occasion ainsi offerte de montrer leur patriotisme et leur générosité, il me paraît prudent que les législateurs mettent en place des sanctions suffisamment dissuasives pour décourager les improbables mauvaises volontés. Je pense ici, surtout, à nos compatriotes domiciliés fiscalement à l’étranger, évidemment conviés à manifester leur solidarité.

    Mon rôle n’est évidemment pas d’entrer dans le détail de ces sanctions. Je voudrais néanmoins en proposer une, essentiellement symbolique – car je crois, moi, à la force du symbole : alléger les réfractaires de leurs pesantes décorations (Ordre du mérite ou Légion d’honneur, par exemple) pour leur permettre de gambader librement dans les couloirs des hôpitaux étrangers, voire français, où ils seraient évidemment les bienvenus après avoir refusé de financer notre système de santé national et plus généralement notre service public. En un mot, leur pays.

    Bien sûr, je sais que ces précautions seront sans nul doute inutiles, tous ces privilégiés étant bien conscients de ce qu’ils doivent au pays qui les a formés et souvent enrichis. Mais la confiance n’excluant pas la prudence, de telles dispositions ne sauraient nuire.

    Après cette mesure d’urgence, il sera temps de nous pencher sur les moyens de réparer notre démocratie. Comment ? On pourra s’étonner que je me pose la question et plus encore que j’essaie d’y répondre. Alors, sans prétendre détenir des solutions – j’ai gardé le sens du ridicule –, je me risque à évoquer quelques pistes de réflexion.

    Instituer des contre-pouvoirs. La Constitution de la Ve République avait été taillée sur mesure pour le général de Gaulle. Un costume bien trop grand pour ses récents successeurs. D’autant que, depuis l’instauration du quinquennat, le président dispose toujours, et pendant toute la durée de son mandat, d’une franche majorité au Parlement. Élue en même temps que lui, grâce à lui et sur son programme, l’Assemblée nationale a logiquement la même couleur que l’Élysée et le législatif n’a donc pas vocation à s’opposer à l’exécutif.

    Quant au pouvoir judiciaire, son indépendance n’est que théorique, tant il est simple de le contrôler par le jeu des nominations et des promotions. Depuis Montesquieu, qui a théorisé la séparation des pouvoirs (il n’en connaissait que trois, lui), un quatrième s’est imposé : la presse. Problème : neuf milliardaires en possèdent l’immense majorité, on ne s’étonnera donc pas que l’intérêt des puissants soit ménagé dans le traitement de l’information. Impuissante politiquement, la contestation s’exprime là où elle le peut encore, dans la rue et dans les sondages d’opinion.

    Responsabiliser les élus. Les élus devront être comptables de leur action devant le peuple dont ils ont obtenu la confiance. Une élection, c’est quoi ? C’est l’histoire d’un mec qui arrive et qui dit : « Faites-moi confiance, voilà ce que je vais faire », et qui, une fois élu, ne le fait pas. À la place, il fait autre chose ou rien. Eh bien non, ça ne peut plus marcher comme ça. En cas de défaillance, il est nécessaire qu’ils puissent être démis de leur fonctions, démocratiquement, c’est-à-dire si une fraction de citoyens le propose et si une majorité d’électeurs l’exige.

    Insistons : cette mesure doit s’appliquer à tous les élus, jusqu’au président de la République, qui, en France, ne peut être démis par personne en cours de mandat, ni même être jugé depuis la scandaleuse décision du Conseil constitutionnel sous la présidence du douteux Roland Dumas.

    Sanctionner sévèrement les dérives, pour interdire l’alliance mortifère entre les copains et les coquins. Depuis des décennies, aucun élu, même le plus corrompu, ne craint les rigueurs de la loi. Il y a à cela une excellente raison : la prison, c’est pour les autres. Eux pourront toujours solliciter les meilleurs avocats et multiplier les procédures des décennies durant, jusqu’au moment où les juger n’aura plus aucun sens.

    D’où une proposition en trois points :

    Rendre passible de longues années de prison ferme tout acte de corruption avérée d’un élu. Parce qu’elle menace dangereusement la démocratie, en décourageant le vote notamment, la corruption politique me paraît un crime plus grave qu’un braquage de banque. Excessif ? Je ne pense pas. Enfant, je me souviens que, sur les billets de banque, il était inscrit que « la fabrication de fausse monnaie [était] passible des travaux forcés à perpétuité ». Pas une goutte de sang versée, pourtant, mais une atteinte criminelle au bien commun.
    Définir des couloirs judiciaires dédiés, pour éviter qu’on ne juge que des cadavres. L’ensemble des procédures, appel et cassation compris, devra être bouclé dans les 12 mois suivant l’ouverture de l’instruction.
    Augmenter fortement la rémunération des hommes et des femmes qui choisiront de servir la collectivité avec compétence, zèle et intégrité. Pourquoi ? Pour avoir les meilleurs. Pour leur éviter la tentation. Et pour rendre inexcusable qu’ils y cèdent.

    Constitutionnelles, électorales ou judiciaires, ces propositions de réforme peuvent apparaître éloignées des préoccupations immédiates, en ces temps troublés surtout.

    Je les crois pourtant essentielles. Même si elles ne résolvent pas l’ensemble des problèmes auxquels notre époque est confrontée, elles m’apparaissent nécessaires pour rétablir l’indispensable confiance du peuple en ses représentants, enfin comptables de leurs promesses comme de leur action, et responsables de leurs erreurs.

    J’aime

  5. boder dit :

    A suivre, si probléme de collecte des informations ou réalité d’une deuxiéme Vague.

    Coronavirus: en Arabie saoudite, la ville de Jeddah se reconfine
    Publié le : 08/06/2020 – 13:51

    J’aime

  6. boder dit :

    Coronavirus: selon l’OMS, la situation «s’aggrave» dans le monde
    Publié le : 08/06/2020 – 21:54Modifié le : 09/06/2020 – 00:09
    http://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20200608-coronavirus-selon-l-oms-la-situation-s-aggrave-le-monde

    J’aime

  7. boder dit :

    RFi
    Les autorités sanitaires chinoises ont rapporté 31 nouveaux cas de contaminations à Pékin pour la journée de mardi, en lien avec des foyers de Covid-19 sur deux marchés de la ville. En conséquence, la mairie a relevé son niveau de réponse à l’épidémie de III à II et les aéroports de la capitale ont annulé plus d’un millier de vols ce mercredi 17 juin.

    http://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20200617-vols-annul%C3%A9s-les-a%C3%A9roports-p%C3%A9kin-face-%C3%A0-une-nouvelle-flamb%C3%A9e-covid-19

    J’aime

  8. boder dit :

    Le coronavirus ressurgit en Nouvelle-Zélande après 25 jours de répit
    La Nouvelle-Zélande dénombre 1154 cas confirmés de nouveau coronavirus et 22 décès.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-coronavirus-ressurgit-en-nouvelle-zelande-apres-25-jours-de-repit_fr_5ee86469c5b693c5d0de78ef

    J’aime

  9. kj dit :

    l’inde semble au bord du Gouffre.

    J’aime

  10. boder dit :

    Coronavirus: la Chine en pleine course aux vaccins et en manque de cas pour ses tests
    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20200622-coronavirus-chine-course-vaccins-manque-cas-tests
    Publié le : 22/06/2020 – 10:19

    La chine annonce un vaccin pour le nouvel an chinois

    J’aime

  11. fr dit :

    VIDÉO. Nouvelle-Zélande : Auckland se reconfine pour trois jours

    Après cent jours sans transmission de la maladie sur son territoire, la Nouvelle-Zélande est confrontée à de nouveaux cas de coronavirus. La Première ministre invite tous les habitants d’Auckland à prendre leurs précautions et à se reconfiner jusqu’à vendredi minuit.

    https://www.leparisien.fr/video/video-nouvelle-zelande-auckland-se-reconfine-pour-trois-jours-11-08-2020-8366442.php

    J’aime

  12. boder dit :

    pour mémoire et croisement, avec le bateau de croisiére avec des cas avérés déchargé sans aucun controle.

    « In January, the authorities identified a series of coronavirus cases from travelers abroad, but they did not identify any community spread of the virus for several weeks. »

    « The earliest U.S. deaths publicly attributed to the virus had been on Feb. 26, when two people died in the Seattle area. Santa Clara County said an autopsy showed a Feb. 6 death was also related. »

    J’aime

  13. boder dit :

    http://www.normalesup.org/~adanchin/populus/facts-2019-COVID-19start.html

    1 january 2020. Pneumonia outbreak in Wuhan, China.
    An outbreak of atypical pneumonia affects the city of Wuhan. Health authorities and the WHO are monitoring the situation carefully as the pathogenic agent, possibly a virus, might be linked to consumption of wild animal meat.

    J’aime

    • boder dit :

       » 23 february 2020. More than 9,000 members of a 200,000 followers evangelist sect are tested for SARS-CoV-19 as the disease explodes in South Korea. At least nine members of a South Korean group that toured Israel and Cisjordania tested positive for the virus and the presence of some 1,000 tourists of this country in the region suggests that they may have created new foci of the epidemic.

      These tourists are requested to self-quarantine. 78,959 cases worldwide, 76,936 cases in China, 74 in Hong Kong, 89 in Singapore and 2,465 deaths. The number of cases in South Korea reaches now 602 with 6 deaths. Iran now reports 43 patients and 6 fatalities.

      A cluster in northern Italy brought the number of cases in this country to 155 and 3 deaths. « 

      J’aime

  14. boder dit :

    https://www.lci.fr/sante/variant-anglais-ce-que-l-on-sait-sur-le-cluster-familial-de-46-personnes-detecte-a-marseille-2175066.html

    ÉPIDÉMIE – A Marseille, 24 personnes au sein d’un cluster familial « élargi » ont été testées positives. Parmi ces cas, au moins 1 est atteint de la variante anglaise, très contagieuse. Le couvre-feu a été avancé à 18h dans le département.
    10 janv. 08:13 – CQ

    https://www.lci.fr/sante/dans-les-egouts-de-paris-et-marseille-les-premiers-signes-d-une-reprise-de-l-epidemie-2175065.html
    09 janv. 17:55 – CQ
    Dans le détail, les pompiers marseillais ont pu observer que la concentration du virus était passée de 100 copies d’ARN par millilitre d’eau à plus de 450 en deux jours seulement.

    J’aime

  15. hh dit :

    mémo :
    « Le laboratoire P4 de Wuhan, une réussite pour la coopération franco-chinoise »
    En février 2017 dernier, le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a participé à la cérémonie d’inauguration et accréditation du laboratoire P4 de Wuhan en Chine. Ce projet a bénéficié de l’expertise du laboratoire Inserm Jean-Mérieux à Lyon, considéré comme l’un des meilleurs au monde. Son directeur, Hervé Raoul, revient sur les étapes et les enjeux de cette coopération franco-chinoise.

    Pourquoi la Chine a-t-elle décidé d’implanter un laboratoire P4 à Wuhan ?Hervé Raoul : La création d’un laboratoire P43 est une première pour la Chine. La déci-sion de lancer ce projet est étroitement liée à l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) survenue en 2003. Le virus qui en est la cause n’est pas lui-même de classe 4, mais l’épidémie a montré la néces-sité de pouvoir travailler sur les agents infec-tieux hautement pathogènes. Un autre motif d’inquiétude est l’émergence des infections à virus Nipah, dont le réservoir est une chauve-souris tropicale. Cette zoonose a déjà frappé la Malaisie, le Bangladesh et l’Inde, il existe probablement des foyers en Chine aussi. Pour un continent aussi peuplé que l’Asie, avec 20 % de la population mondiale vivant sur le sol chinois, le développement de la capacité de contrôle et de prévention des pathologies infectieuses est un enjeu scientifique et sani-taire de premier plan.


    Il a fallu plus de 10 ans entre la décision et la livraison du laboratoire Comment s’explique ce délai ?H. R. : Plusieurs facteurs permettent de l’ex-pliquer. D’abord, il s’agit d’une technologie sensible et d’un savoir-faire complexe, peu de gens maîtrisent le de-sign et la gestion de ce type d’infrastructure au niveau exigé de sécurité. Les délais de définition des cahiers des charges techniques et de réponses aux appels d’offres s’en trouvent forcément rallongés. Ensuite, nos pays ont des cultures différentes dans le domaine de la construc-tion, ce qui demande beaucoup d’échanges, avec l’écueil de la langue pour certains pres-tataires locaux.

    https://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/10133/2017_36_44.pdf?sequence=1

    J’aime

  16. boder dit :

    27 décembre 2020 à 23 h 31 min (Modifier)

    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-ce-que-l-on-sait-sur-la-nouvelle-souche-mutee-du-virus-qui-se-repand-au-royaume-uni_150328

    boder dit :
    8 janvier 2021 à 11 h 03 min (Modifier)

    coro info live

    » Selon un rapport interne du CDC américain, il est « quasiment certain » que la souche anglaise du SARS-CoV-2 [ la souche Sud-Africaine (Oxford).
    ,!] est déjà dans tous les états du pays.

    Il en va de même pour toute l’Europe et probablement le reste du monde.

    Bien que sa dangerosité n’a pas encore été clairement déterminée, sa contagiosité supérieure est largement démontrée.

    En Angleterre, près de 60% des services hospitaliers ne peuvent plus accueillir personne et doivent trier arbitrairement les gens pour décider de qui vivra ou non. Dans la plupart des districts (boroughs) de Londres, des gens commencent à mourir en attendant les secours qui peuvent mettre jusqu’à dix heures avant d’arriver, tant la liste d’attente est longue. »

    J’aime
    boder dit :
    12 janvier 2021 à 10 h 49 min (Modifier)

    Covid-19: un nouveau variant au Japon en cours d’analyse
    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20210112-covid-19-un-nouveau-variant-au-japon-en-cours-d-analyse
    Publié le : 12/01/2021 – 09:07Modifié le : 12/01/2021 – 09:15

    (en fait c’est Le nouveau variant brésilien)

    J’aime
    boder dit :
    18 janvier 2021 à 10 h 27 min (Modifier)

    corono info love

    « Il y a quatre versions du virus qui inquiètent, les 2 citées plus haut dont une est également au Japon en plus du Brésil, et une version Sud Africaine de la variante et une version du Royaume-Uni. Bien que légèrement différentes, elles ont toutes en commun la mutation E484K sauf la version de Grande-Bretagne (B117), ce qui signifie qu’elles seraient toutes capables d’échapper aux anticorps. L’OMS ne sait plus où donner de la tête, et les experts pensent que les réinfections vont être courantes. «

    J’aime

  17. boder dit :

    https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2712479-variant-indien-nouveau-b1617-covid-cas-france-mutation-test-symptomes-vaccin/

    « …Ce nouveau variant a été « repéré pour la première fois le 5 octobre 2020 près de Nagpur », une ville du centre de l’Inde située dans le Maharashtra, rapporte un article du Monde du 19 avril 2021. Il s’agit d’un nouveau mutant du Sars-CoV-2, le virus responsable de la pandémie de la Covid-19, qui résulte de « quinze mutations spécifiques », détaille Anurag Agrawal, directeur de l’Institut de génomique et de biologie intégrative de New Delhi. »

    https://www.journaldemontreal.com/2021/05/09/variant-indien–cest-notre-pire-ennemi-1
    https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-le-variant-en-inde-plus-contagieux-pourrait-rendre-les-vaccins-moins-efficaces-estime-loms-09-05-2021-Q4ZVOYRXBFGERJPFF5CI2QZ4CA.php

    Variant indien: «C’est notre pire ennemi»

    2 mai : 2 personnes sont connus en France pour l’avoir
    8 mai : 11 personnes
    18 mai : 77 personnes

    J’aime

  18. boder dit :

    Le Covid-19 aurait circulé en Italie dès septembre 2019
    https://www.courrierinternational.com/article/pandemie-le-covid-19-aurait-circule-en-italie-des-septembre-2019
    “Nous savions que tout n’avait pas débuté en Chine en décembre dernier, commence le Corriere della Sera, mais maintenant, une étude publiée en novembre avec comme premier auteur le directeur de l’Institut national du cancer de Milan, Giovanni Apolone, nous apprend quelque chose d’absolument inattendu : en septembre 2019, 14 % des échantillons de sang de volontaires faisant partie d’une étude sur le cancer du poumon avaient des anticorps contre le nouveau coronavirus.”

    J’aime

  19. boder dit :

    telegram covid info… annonce
    « botswana 100% malade du fait du variant omicron sont vacciné, alors que la couverture vaccinale du pays n’est que de 34% »

    néanmoins on peut supposer que les vaccins reçus dans ce pays et (ou sont) ceux dont l’occident ne veut pas… astra zeneca, johnson&J

    J’aime

  20. dsd dit :

    Covid-19: confinement des villages du Henan, grenier à blé de la Chine
    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20220112-covid-19-confinement-des-villages-du-henan-grenier-%C3%A0-bl%C3%A9-de-la-chine

    Publié le : 12/01/2022 – 18:24

    J’aime

  21. fzz dit :

    Coronavirus Info LIVE
    La dissidence est en train de remporter la guerre de l’information.

    Les nombreux rapports internes à l’OMS ont fini par faire mouche, la plupart des comités scientifiques européens lâchent l’affaire des vaccins. De nombreux pays, comme la Suède, le Japon et autres, remettent fortement en cause le rapport bénéfice-risque, avec des rapports incisifs en cours de rédaction, et certains déjà publiés.

    Les commissions sénatoriales aux USA commencent à mettre la pression sur la Task Force, le CDC ne sait plus quoi faire face à de nombreuses démissions et protestations internes. Les laboratoires, Pfizer en tête, qui ont graissé la patte des politiciens, sont en perte de vitesse car les politiciens n’osent plus trop s’afficher avec les lobbyistes par peur de la colère populaire.

    Plus personne n’ose parler de 4ème ou 5ème dose vu l’échec humiliant de la stratégie israélienne et l’inefficacité de ces injections expérimentales, maintenant communément acceptée par l’opinion populaire et l’évidence devant le fait que ces pseudo-vaccins ne font rien d’autre que de sélectionner des variants plus contagieux et sélectionneraient bientôt des variants pouvant ravager la population dont ils auraient largement affaibli les défenses immunitaires.

    Des jeunes sportifs du monde entier annoncent tous les jours avoir des problèmes cardiaques pour certains irréversibles peu après leur vaccination (et cela n’a rien à voir avec le COVID puisque ce phénomène est corrélé aux doses vaccinales distribuées, géographiquement et chronologiquement), d’autres tombent sur les terrains de sport. Les autorités commencent à craindre une menace cardiaque invisible qui se révélera trop tard chez beaucoup de gens, lors d’efforts intenses. Des millions de femmes commencent à signaler des problèmes de fertilité, absence de règles, cycles hormonaux perturbés, etc. ce qui commence à donner lieu à des débats et des études sur la question sont en train d’être organisées; et plein d’autres problèmes encore.

    Je vous l’assure, certains commencent à craindre l’heure de rendre des comptes… même si tout ceci tombera probablement vite aux oubliettes car la corruption est enracinée; sans réelle mobilisation populaire, les responsables ne seront pas inquiétés… mais la leçon est claire et beaucoup ne s’y laisseront pas reprendre.

    J’aime

  22. fee dit :

    Alors que la nouvelle zélande connait un pic « relatif » des contaminations et des décés
    https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/la-nouvelle-zelande-accueillera-a-nouveau-les-touristes-en-avril-1393955
    Par Les Echos

    Publié le 16 mars 2022 à 12:02

    J’aime

    • fee dit :

      Mesures en vigueur en Nouvelle-Zélande
      Depuis le 2 décembre 2021, la Nouvelle-Zélande utilise un système à feux tricolores appelé « COVID-19 Protection Framework » dans le cadre de la réponse sanitaire du pays.

      Ce système limite le confinement aux personnes infectées ou ayant été en contact rapproché avec des cas confirmés.

      Depuis le 24 janvier 2022, l’intégralité du territoire de la Nouvelle-Zélande est placé en alerte rouge. Cela n’implique pas de confinement généralisé (écoles, bureaux, commerces restent ouverts) ; toutefois, un certificat de vaccination néo-zélandais pourra vous être demandé pour accéder à certains lieux (Cartographie). Le port du masque est exigé et les rassemblements sont limités. Il convient de suivre les recommandations des autorités locales sur le site officiel « Unite against Covid-19 ».

      J’aime

  23. fee dit :

    Le durcissement des mesures de confinement en Chine hante l’industrie mondiale
    La Chine a annoncé ce week-end un durcissement des mesures de confinement au Jilin, après une flambée de l’épidémie de Covid-19 dans cette province frontalière de la Corée du Nord et de la Russie.

    https://www.latribune.fr/economie/international/le-durcissement-des-mesures-de-confinement-en-chine-hante-l-industrie-mondiale-906524.html

    J’aime

  24. fee dit :

    Covid-19: la Chine confine des bâtiments à Shanghai, ainsi qu’une ville de 9 millions d’habitants
    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20220322-covid-19-la-chine-confine-des-b%C3%A2timents-%C3%A0-shanghai-ainsi-qu-une-ville-de-9-millions-d-habitants
    Publié le : 22/03/2022 – 11:16Modifié le : 22/03/2022 – 11:17

    J’aime

  25. boder dit :

    https://www.lindependant.fr/2022/04/24/covid-omicron-un-nouveau-variant-repere-deux-enfants-de-moins-de-9-ans-decedes-xe-netait-pas-attendu-en-nouvelle-zelande-10255446.php
    Covid – Omicron : un nouveau variant repéré, deux enfants de moins de 9 ans décédés, « XE n’était pas attendu » en Nouvelle-Zélande

    Publié le 24/04/2022 à 07:00

    J’aime

  26. boder dit :

    une vague semble venir de l’Europe de l’Est

    J’aime

  27. boder dit :

    nouveau variant omicron 22D en émergence

    « plusieurs scientifiques expliquent qu’il serait peu probable qu’il provoque des infections plus graves que ses prédécesseurs.  »
    https://www.dhnet.be/actu/sante/2022/07/06/ba275-le-nouveau-super-variant-du-coronavirus-signe-omicron-pourrait-bientot-arriver-en-belgique-AZO7HQW6ENDBDIOLIZ5TWSEIWI/

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.